Nouvelles récentes

Nouvelles récentes

  • by:
  • février 25, 2021
  • Category: Convention antibiotiques 2021-2024

COMMUNIQUE DE PRESSE
SIGNATURE DE LA « CONVENTION ANTIBIOTIQUES » 2021-2024 ENTRE LES MINISTRES FÉDÉRAUX DE L’AGRICULTURE ET DE LA SANTÉ PUBLIQUE ET LES DIFFÉRENTES PARTIES PRENANTES DANS LA LUTTE CONTRE L’ANTIBIORÉSISTANCE DANS LE SECTEUR ANIMAL - DES OBJECTIFS AMBITIEUX DEFINIS POUR QUATRE NOUVELLES ANNÉES


Après la première convention 2016-2020, cette deuxième « Convention relative à l’usage responsable des antibiotiques chez les animaux », établie entre l’autorité fédérale et les parties prenantes en vue de lutter contre la résistance antimicrobienne a été signée par le Ministre de l’Agriculture, David Clarinval, le Ministre de la Santé Publique, Frank Vandenbroucke (représentant ainsi l’AFSCA, le SPF Santé publique et l’AFMPS sur lesquels ils exercent la tutelle en fonction de leurs compétences), l’AMCRA et 21 différents partenaires concernés par l’usage des antibiotiques chez les animaux (organisations agricoles, associations et ordre vétérinaires, pharma.be, Belgian Feed Association , gestionnaires de cahier des charges, associations de santé animale).

David Clarinval, Ministre de l’Agriculture: « La résistance aux antibiotiques est un enjeu majeur de santé publique humaine et animale au niveau mondial.En ce qui concerne l’agriculture, des résultats très positifs ont été obtenus :la lutte contre la résistance aux antibiotiques et la diminution de leur utilisation dans les élevages a fait l’objet d’un plan d’action mis en place depuis plusieurs années. Il est donc fondamental de poursuivre l’effort de réduction d’utilisation de toutes les classes d’antibiotiques et de regrouper ces efforts avec ceux accomplis dans les secteurs de la Santé humaine. ».

La résistance antimicrobienne (AMR) est un problème qui menace la santé humaine et animale et dont les solutions sont à trouver par ces deux secteurs. L’utilisation raisonnée des antibiotiques est en effet un objectif commun dans la stratégie « One-health ». Déjà en 2016 avec la première « Convention antibiotiques »[1] pour la période 2016-2020, les ministres et différents partenaires sectoriels ont défini des objectifs très ambitieux de réduction de l’utilisation des antibiotiques chez des animaux[2]. En 2019, les résultats obtenus étaient encourageants, avec une réduction cumulative de l’utilisation de tous antibiotiques de 40,3 %, une réduction de 77,3 % des antibiotiques les plus critiques (fluoroquinolones et céphalosporines de 3e et 4e génération) et une réduction de 71,1 % de l’utilisation des aliments médicamenteux contenant des antibiotiques (par rapport à 2011, l’année de référence).

 

Pour poursuivre cette collaboration qui a démontré son efficacité, une « deuxième Convention » pour la période 2021-2024 a été signée par les différents acteurs qui, avec les autorités, s’engagent à atteindre de nouveaux objectifs de réduction[3], tout en maintenant un faible taux d’utilisation pour les antibiotiques critiques[4]

1.      une utilisation globale maximale de 60 mg/PCU fin 2024 ce qui correspond à une réduction de 65 % par rapport à l’année 2011,

2.      réduire l’utilisation de la colistine à maximum 1 mg/PCU d’ici 2024,

3.      réduire de 75 % l’utilisation des aliments médicamenteux contenant des antibiotiques fin 2024 (par rapport à 2011),

4.      parvenir à moins de 1 % de gros utilisateurs (porcs, poulets de chair, veaux de boucherie).

 

À côté de ces objectifs chiffrés, des objectifs non chiffrés ont été repris dans la convention, tels que par exemple le développement d’une méthode pour évaluer l’utilisation d’antibiotiques chez les animaux de compagnie et établir un chemin de réduction pour la diminution de l’usage des antibiotiques aussi chez ces espèces, basé sur des données corroborées et en ligne avec les objectifs de réduction de la convention.   


L’engagement formel des deux ministres, de leurs administrations, ainsi que des partenaires privés, à poursuivre la lutte contre l’AMR et
mettre en œuvre des actions afin d’aboutir à une telle diminution s’est concrétisé par la signature de cette convention.

 

Les objectifs et actions prévues sont intégrées dans le « Plan d’action national belge One health contre l’AMR » qui est établi pour tous les domaines et toutes les compétences concernées par la lutte contre l’AMR et qui est en cours de validation.


 [1] Convention entre les autorités fédérales et tous les secteurs partenaires impliqués concernant la réduction de l’usage des antibiotiques dans le secteur animal 

[2] Les objectifs de réduction de la première Convention antibiotiques correspondent aux objectifs décrit par l’AMCRA dans la Vision 2020 (https://amcra.be/fr/vision-2020/)

[3] Les objectif de réduction de la deuxième Convention correspondent aux objectifs décrit par l’AMCRA dans la Vision 2024 (https://amcra.be/fr/vision-2024/)

[4] L’utilisation des antibiotiques les plus critiques doit toujours être de 75% en moins par rapport à 2011  

                                                                                   ________________________________________

 

AMCRA est le centre de connaissances sur l’usage d’antibiotiques et l’antibiorésistance chez les animaux en Belgique.AMCRA a pour mission

1) de prévenir l’antibiorésistance afin de préserver la santé humaine et animale ainsi que le bien-être des animaux,

2) d’œuvrer pour une réduction rationnelle de l’utilisation d’antibiotiques et une politique durable des antibiotiques en médecine vétérinaire en Belgique,

3) d’analyser, communiquer et sensibiliser. 

Pour de plus amples informations : www.amcra.be

 

La « Convention relative à l’usage responsable des antibiotiques chez les animaux, établie entre l’autorité fédérale et tous les partenaires en vue de lutter contre la résistance antimicrobienne» a été signée en janvier 2021 par le gouvernement fédéral représenté par les ministres de la Santé publique et de l’Agriculture, l’AMCRA, les organisations sectorielles pharma.be, BFA, Registre AB, Landsbond Pluimvee, VEPEK, ABS, Boerenbond, FWA,Conseil régional francophone de l’Ordre des Médecins vétérinaires, le Nederlandstalige Gewestelijke Raad van de Orde der dierenartsen,les associations de vétérinaires UPV, VeDa, SAVAB-Flanders, les associations de santé animale ARSIA et DGZ, les gestionnaires de cahiers des charges Belbeef, Belplume, Belpork, BVK asbl, MilkBE et du guide sectorielCodiplan.

 

Le rapport BelVet-SAC rend chaque année compte des chiffres de vente des antibiotiques en médecine vétérinaire en Belgique (www.belvetsac.ugent.be).Ces informations sont disponibles depuis 2007 et ont été utilisées par AMCRA et ses partenaires pour rédiger le plan « Vision 2020 » et « Vision 2024 » et les objectifs de réduction en médecine vétérinaire.


Pour de plus amples informations :

Dr Fabiana Dal Pozzo – coordinatrice d’AMCRA

GSM : 0479 56 04 20

e-mail : fabiana.dalpozzo@amcra.be

 

Amcra logo français
Centre de connaissance concernant l'utilisation et les résistances des antibiotiques chez les animaux

Avis récents

Utilisation raisonnée des antibiotiques au tarissement chez la vache laitière en Belgique
Mesures pour un bon usage des antibiotiques lors d'un traitement de groupe des porcs