Centre de connaissances concernant l'utilisation des antibiotiques et l'antibiorésistance chez les animaux

Nouvelles récentes

Nouvelles récentes

  • by:
  • juin 22, 2020
  • Category: Evolution d'utilisation des antibiotiques chez les animaux en Belgique

COMMUNIQUE DE PRESSE
22 juin 2020

Lutte contre l´antibiorésistance en médecine vétérinaire en Belgique.


Une nette diminution de l’utilisation d’antibiotiques chez les animaux a été à nouveau enregistrée en 2019. Celle-ci se traduit également par la baisse de l’antibiorésistance.

Pour lutter contre l’antibiorésistance, il est extrêmement important de ne pas utiliser plus d’antibiotiques que nécessaire en misant sur l’adoption de mesures préventives.Une nette réduction de l’utilisation des antibiotiques – moins 7,6 % - a été obtenue dans le secteur des animaux en 2019 par rapport à 2018.Au total, une diminution de 40,3 % de la consommation d’antibiotiques depuis 2011 a donc été enregistrée.Les autorités et les secteurs partenaires de la Convention[1] conclue en 2016 ont fixé pour 2020 un objectif de réduction de 50 % de l’utilisation totale d’antibiotiques par rapport à 2011.Il reste un peu moins de 10 % à atteindre par rapport à l’année de référence pour toucher cet objectif à la fin de 2020.

Deux autres objectifs importants sont également visés par la Convention : une diminution de 50 % de l’utilisation d’aliments médicamenteux contenant des antibiotiques et une diminution de 75 % des antibiotiques d’importance critique. Ces deux objectifs ont été réalisés et même dépassés en 2017 . Grâce aux importants efforts fournis par l’industrie des aliments composés et ses clients, la consommation des aliments médicamenteux a été réduite de 71,1 % par rapport à 2011. En outre, l’arrêt de l’adjonction de colistine aux aliments médicamenteux a permis de réduire l’utilisation de cet antibiotique de 66,4 % depuis 2011.

La réduction totale de l’usage d’antibiotiques d’importance critique depuis 2011 se porte à 77,3 %. Bien que le but ait été atteint, la vigilance reste de mise pour l’usage des antibiotiques d'importance critique, qui a vu ces deux dernières années une recrudescence après sa baisse spectaculaire en 2016 et 2017. Elle est principalement due à une hausse de l’utilisation des fluoroquinolones chez des espèces animales dont la consommation n’est pas enregistrée dans Sanitel-Med. Cette évolution doit être suivie de près et inversée le plus rapidement possible.

Depuis quelques années, les vétérinaires enregistrent l’utilisation des antibiotiques au niveau des élevages via la base de données de Sanitel-Med ou des systèmes tiers. Sur la base de ces enregistrements, chaque exploitation peut faire l’objet d’un suivi spécifique et être comparée aux autres exploitations. « Ce système de benchmarking permet aux éleveurs d’être plus conscients de leur usage d’antibiotiques. Et cela induit une diminution de leur utilisation », explique le Dr Fabiana Dal Pozzo, coordinatrice d’AMCRA. « On observe en effet une baisse du nombre de jours de traitement en 2019 par rapport à 2018 pour les porcs (- 5,8 %), la volaille (- 5,8 %) et les veaux de boucherie (- 21,3 %). » Le secteur du bétail laitier a également commencé à enregistrer, sur base volontaire, l’utilisation d’antibiotiques au niveau des élevages et nous espérons en récolter les fruits l’an prochain.

Il est important de noter que la baisse d’utilisation des antibiotiques chez les animaux producteurs de denrées alimentaires va de pair avec une diminution du nombre de souches d’E. colimultirésistantes chez ces animaux. On constate également une diminution de l’antibiorésistance vis-à-vis des antibiotiques d'importance critique.

Après le plan « Vision 2020 », AMCRA a élaboré un nouveau plan de réduction, « Vision 2024 », pour poursuivre après 2020 la lutte contre la résistance antimicrobienne. Ce plan a pour objectif d’amener l’utilisation d’antibiotiques en médecine vétérinaire en Belgique au niveau médian européen. Pour y parvenir, une trajectoire de réduction est actuellement définie pour chaque secteur animal. L’industrie des aliments médicamenteux a pour sa part annoncé qu’elle visait une diminution totale de 75 % des aliments médicamenteux contenant des antibiotiques d’ici 2024.

Les autorités veulent également poursuivre la réduction et continuent à soutenir les partenaires pour parvenir à réaliser les objectifs. Des démarches supplémentaires ont été entreprises par les Autorités, coordonnées par le SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement, pour mettre sur pied un plan national d’action One-health de lutte contre la résistance antimicrobienne (NAP AMR) et une structure de gestion. Ce plan favorise la collaboration entre les secteurs de la santé humaine, animale et de l’environnement ainsi qu’entre les divers services publics fédéraux et entités fédérées. Il prévoit pour le pilier de la santé animale des objectifs stratégiques et opérationnels, intégrant notamment ceux définis dans la vision 2024 d’AMCRA. Les réductions obtenues prouvent que la coopération entre AMCRA, les autorités et toutes les organisations concernées aboutit à des résultats concrets et positifs. C’est un encouragement supplémentaire pour tous les acteurs dans la continuation de leurs efforts, car ceux-ci ont un impact réel, mais doivent être activement poursuivis.

-FIN -


[1] Convention entre les autorités fédérales et tous les secteurs partenaires impliqués concernant la réduction de l’usage des antibiotiques dans le secteur animal 


L’AMCRA est le centre de connaissances pour tout ce qui concerne l'utilisation d'antibiotiques et la résistance à l’égard de ceux-ci chez les animaux en Belgique. L’AMCRA a pour mission 1) de prévenir la résistance aux antibiotiques afin de préserver la santé publique, la santé animale et le bien-être des animaux, 2) de poursuivre une réduction rationnelle de l’utilisation d'antibiotiques et une politique durable en matière d'antibiotiques dans la médecine vétérinaire en Belgique, 3) d'analyser, de communiquer et de sensibiliser. Pour plus d'informations : www.amcra.be

La « Convention entre l’Autorité fédérale et tous les partenaires sectoriels concernés par la réduction de l'usage d'antibiotiques dans le secteur animal » a été signée le 30 juin 2016 par l’Autorité fédérale (représentée par les ministres de la Santé publique et de l’Agriculture), par les organisations sectorielles pharma.be, ABS, BFA, Boerenbond, FWA, par les associations vétérinaires UPV et VDV, par les associations de santé animale ARSIA et DGZ, par les gestionnaires de cahiers des charges Belbeef, Belplume, Belpork, BVK, Codiplan, GTI QFL/IKM/QMK, et par l’AMCRA. Un résumé des résultats et des activités de la première année de la Convention AB peut être consulté dans un rapport public mis à disposition sur www.amcra.be et sur www.afsca.be.

Le rapport BelVet-SAC publie annuellement les données de vente des antibiotiques en médecine vétérinaire en Belgique (www.belvetsac.ugent.be). Ces données sont disponibles depuis 2007. Ces chiffres ont été utilisées par l’AMCRA et ses partenaires afin d’élaborer la « Vision 2020 » et 
la « Vision 2024 »et les objectifs de réduction du secteur vétérinaire.     

Pour plus d'informations:
Dr. Fabiana Dal Pozzo – coordinatrice AMCRA
GSM : 0479 56 04 20
e-mail: fabiana.dalpozzo@amcra.be

Prof. dr. Jeroen Dewulf - Président du conseil d'administration AMCRA
GSM: 0476 49 70 40
e-mail: jeroen.dewulf@ugent.be

Amcra logo français
Centre de connaissance concernant l'utilisation et les résistances des antibiotiques chez les animaux

Avis récents

Surveillance et utilisation des antibiotiques, y compris de ceux d’importance critique, chez les chevaux - État des lieux et recommandations pour l’avenir
Utilisation d'antimicrobiens à usage humain chez les animaux