Nouvelles récentes

Nouvelles récentes

  • by:
  • avril 29, 2021
  • Category: Rapport EFSA

Nouveau rapport sur l’antibiorésistance de bactéries zoonotiques et indicatrices présentes chez les humains, les animaux et dans la nourriture en 2018/2019


L’Autorité européenne de Sécurité des Aliments (EFSA) a publié dans un rapport de synthèse les chiffres relatifs à la résistance aux antibiotiques de différentes bactéries zoonotiques et indicatrices, collectés chaque année dans les États membres de l’Union européenne. Ce rapport montre les données des années 2018 et 2019 pour la volaille - carcasses et viande (2018), et pour les porcs et les veaux de moins d’un an (2019). Les souches suivies sont celles des bactéries Salmonella, Campylobacter et de l’indicatrice Escherichia coli, ainsi que celles d’E. coli productrices de BLSE/AmpC/carbapénémase. Certains États membres ont également fourni des données sur la prévalence de Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (MRSA) chez les animaux et dans les aliments, parfois complétées de données sur leur résistance à d’autres antibiotiques.

Les résultats les plus importants de ce rapport sont les suivants :

  • En 2018-2019, de nombreuses résistances contre l’ampicilline, les tétracyclines et les sulfamides ont été observées chez les souches de Salmonella spp. et de l’indicatrice E. coli provenant d’animaux et d’aliments ; les résistances étaient par contre plutôt rares à l’égard de la 3e génération de céphalosporines.
  • En 2018, on a constaté de nombreuses résistances contre les (fluoro)quinolones chez les souches de Salmonella spp. et de l’indicatrice E. coli provenant de poulets de chair, de dindons et de carcasses et de viande de volaille.
  • Faible prévalence des souches d'E. coliprésumées productrices de BLSE ou d'AmpC chez les porcs d'engraissement, les veaux, les poulets de chair et les dindons de chair et très faible prévalence de Salmonella spp. chez les poulets de chair, les poules pondeuses, les dindons de chair, les porcs d'engraissement et sur les carcasses de poulets de chair et de porcs d'engraissement.
  • Des bactéries E. coli productrices de carbapénémase ont été détectées dans cinq échantillons provenant de porcs d'engraissement de quatre États membres, dans un échantillon de viande de porc et dans un échantillon de viande de bœuf en 2019. Deux échantillons doivent être confirmés. En 2018, aucun échantillon provenant de poulets de chair ou de viande de poulet de chair n’a été positif pour la bactérie E. coli productrice de carbapénémase. 
  • On a rarement détecté de résistance envers la colistine chez les souches de Salmonella spp. et d’E. coli issues de porcs d’engraissement, veaux, poulets de chair et dindons de chair et de viande provenant de ces animaux. Certains sérovars de Salmonella ont montré une résistance modérée.
  • La résistance à la ciprofloxacine et à la tétracycline chez Campylobacter provenant d’animaux producteurs de denrées alimentaires et de viande de volaille a varié d’un niveau élevé à extrêmement élevé, principalement pour les souches de C. coli provenant de la volaille et de la viande de volaille. La résistance à la ciprofloxacine et à l'érythromycine, deux antibiotiques d'importance critique pour le traitement de la campylobactériose chez l'homme, s’est généralement avérée de rare à faible chez C. jejuni provenant de la volaille et des veaux, et de faible à modérée chez C. coli provenant de la volaille et des porcs. Cependant, une co-résistance de modérée à élevée à la ciprofloxacine et à l'érythromycine a été observée chez C. jejuni issue de la volaille, ainsi qu'une résistance de modérée à élevée chez C. coli issue de la volaille et du porc.
  • Des S. Infantis, les Salmonella spp. multirésistantes les plus courantes, ont été isolées chez des poulets de chair et sur leurs carcasses (79 % et 75,3 %, respectivement). La S. Typhimurium monophasique représentait respectivement 56,5 % et 56,4 % des Salmonella spp. multirésistantes provenant de porcs d'engraissement et de leurs carcasses. 

 

Vous pouvez consulter l’intégralité du rapport sur les résistances aux antibiotiques de l’EFSA via ce lien.

Si vous cherchez des informations sur la résistance d’une espèce bactérienne particulière ou à l’encontre d’un antibiotique précis, dans un État membre de l’UE, vous pouvez utiliser un outil pratique, conçu par l’EFSA, via « Antimicrobial resistance in Europe (efsa.gitlab.io) ».

Le rapport ESVAC, quant à lui, rend compte chaque année des chiffres de vente des antibiotiques dans 31 pays européens. Vous pouvez consulter ce rapport via ce lien et voir les évolutions qu’a connues la vente d’antibiotiques pour les animaux dans chacun des pays étudiés.

Amcra logo français
Centre de connaissance concernant l'utilisation et les résistances des antibiotiques chez les animaux

Avis récents

Utilisation raisonnée des antibiotiques au tarissement chez la vache laitière en Belgique
Mesures pour un bon usage des antibiotiques lors d'un traitement de groupe des porcs