Avis oxyde de zinc

La Commission pour l’utilisation des médicaments vétérinaires (CVMP) de l’Agence Européenne du Médicament (EMA) a donné en décembre 2016 une opinion négative à propos de l’utilisation de l’oxyde de zinc comme supplément alimentaire pour les animaux de rente. La Commission a basé son avis sur une analyse des risques potentiels au niveau de l’environnement en tenant compte des conditions d’utilisations de l’oxyde de zinc en Europe.  De plus, la Commission a recommandé de refuser d'accorder les autorisations de commercialisation et de retirer les autorisations de commercialisation existantes pour les produits médicaux vétérinaires contenant de l'oxyde de zinc.

Cette décision fait suite à une procédure de saisine demandé par les Pays Bas et la France en raison des préoccupations concernant le risque potentiel pour l'environnement et l'augmentation de la prévalence de bactéries résistant aux antibiotiques quant à l'usage de produits contenant de l'oxyde de zinc. Par rapport à ce dernier point, le risque de sélection de résistance a été jugé actuellement non quantifiable.

La décision du CVMP arrive après l’autorisation définitive d’utilisation du Gutal 1000g/kg octroyée en décembre 2015 pour les prémélanges médicamenteux destinés aux porcelets. Suite aux recommandation de l’EMA, des modifications avait été apporté à la notice en termes de précautions concernant l’impact sur l’environnement, lié principalement à l’accumulation du zinc, en particulier dans l’eau.

Eu Europe, la dose de zinc oxyde comme additif dans les aliments destinés aux porcs est actuellement de 150 ppm. Néanmoins, l’EFSA avait formulé un avis dans lequel la dose était révisée à 120 ppm. En Belgique il existe un accord entre le gouvernement et l’industrie des aliments composés qui établit une limite de 110 ppm de ZnO comme additif dans l’alimentation animale. En conclusion, la Belgique utilise actuellement une concentration maximale de 110 ppm qui est au-dessous de la concentration maximale proposée par l’Europe.

AMCRA tient à souligner que l’utilisation du ZnO est un outil très important pour la prévention de la diarrhée après sevrage chez les porcelets. De plus, il contribue à une réduction de l’utilisation globale de la colistine et donc à la réalisation des objectifs d’AMCRA.

AMCRA continuera à suivre les décisions prises par les autorités européennes et actualiser la communication autour de ce sujet.