L’OMS recommande d’arrêter l’utilisation préventive des antibiotiques chez les animaux

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a publié récemment des nouvelles lignes directrices à propos de l’utilisation des antibiotiques importants pour la médecine humaine chez les animaux producteurs de denrées alimentaires. Une première recommandation concerne la réduction globale de l’utilisation de toutes les classes d’antibiotiques d’importance pour la médecine humaine; une deuxième recommandation est de ne plus utiliser de manière préventive des antibiotiques (donc en absence d’un diagnostic préalable) ; une troisième recommandation concerne la réduction de l’utilisation des antibiotiques les plus critiques chez les animaux producteurs de denrées alimentaires. Arrêter l’utilisation des antibiotiques comme promoteurs de croissance est un point d’attention pour l’OMS. En Europe, cette interdiction existe depuis 2006. Selon l’avis de l’OMS, seule l’utilisation métaphylactique des antibiotiques peut être autorisée chez des animaux ne présentant pas de signes cliniques. Par exemple, le traitement d’un groupe d’animaux parmi lesquels seuls quelques individus présentent les signes cliniques  d’une infection bactérienne. Le choix de l’antibiotique doit être basé sur son efficacité et sur le principe général d’une utilisation prudente. Les vétérinaires sont appelés à choisir d’abord parmi les antibiotiques non critiques en médecine humaine. En effet, les antibiotiques critiques représentent les antibiotiques de derniers recours dans le traitement d’infections sévères chez l’homme.

La colistine a été classée récemment par l’OMS parmi les antibiotiques critiques avec la priorité la plus élevée, avec les macrolides, les céphalosporines de 3ème et 4ème génération et les fluoroquinolones. Un groupe de travail à l’AMCRA est en train d’évaluer les conditions d’utilisation de la colistine en médecine vétérinaire en Belgique.

Le rapport complet de l’OMS ‘WHO Guidelines on use of medically important antimicrobials in food-producing animals’ peut être téléchargé via le lien suivant : http://apps.who.int/iris/bitstream/10665/258970/1/9789241550130-eng.pdf?ua=1