Débat à Expovet à propos de l’utilisation des antibiotiques chez les chiens et chats

Durant le week-end du 28-29 octobre au salon vétérinaire de Gand – Expovet, l’AMCRA a participé à un débat sur l’utilisation des antibiotiques chez les chiens et chats. Le secteur des animaux de compagnie était représenté par le Prof. Dr. Hilde de Rooster, de la Clinique de Chirurgie de la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Gand et le vétérinaire Steven De Smedt de SAVAB-Flandre. Le débat a été centré sur les informations issues d’une recherche réalisée par l’Université de Gand et concernant l’utilisation des antibiotiques et leur prescription dans le secteur des petits animaux en Belgique. De plus, des chiffres ont été présentés concernant l’occurrence de l’antibiorésistance envers les antibiotiques les plus critiques, càd les fluoroquinolones et les céphalosporines de 3ème et 4ème génération, chez la bactérie indicatrice Escherichia coli isolée chez les chiens et chats. Quelques constats intéressants ont pu être réalisés tout au long du débat : des souches résistantes aux antibiotiques les plus critiques sont isolées chez les chiens et chats (15.7% de résistance en moyenne  envers la céfovecine, 16.7% et 9.5% de résistance envers l’enrofloxacine et la marbofloxacine)[1]! Ces niveaux élevés de résistance sont probablement à imputer à l’utilisation répétée de ces antibiotiques chez les petits animaux. En effet, la céfovecine (une céphalosporine de 3ème génération) est l’un des antibiotiques les plus utilisés chez le chat. Chez le chien, les fluoroquinolones sont aussi très fréquemment employées[2].

Ces résultats suggèrent que la marge d’amélioration dans le choix des antibiotiques à utiliser dans le traitement des infections bactériennes, est grande ! Par exemple, les antibiotiques de premier et deuxième choix devraient être utilisés davantage par rapport aux molécules de troisième choix. La justification du recours à l’antibiotique devrait aussi être mieux raisonnée, comme cela a été souligné durant le débat par les deux représentants des vétérinaires pour petits animaux. L’utilisation du vade-mecum de l’AMCRA (www.e-vademecum.be) devrait être largement plus encouragé. Pour finir, il a été souligné que le recensement des antibiotiques utilisés chez les animaux de compagnie permettrait d’améliorer les connaissances actuelles et aidera la sensibilisation et l’information des vétérinaires concernant l’ utilisation raisonnée.  

L’AMCRA souhaite remercier le modérateur du débat, le Dr. Boudewijn Catry de l’Institut de Santé Publique et le comité organisateur d’Expovet pour avoir consacré un espace de discussion à ce sujet d’impact social majeur.



[1] Alexia Van Cleven et al., 2017. Voorkomen van resistentie tegen de “meest kritisch belangrijke antimicrobiële geneesmiddelen” bij Escherichia coli  isolaten van hond en kat. Article soumis pour publication au Vlaams Diergeneeskundig Tijdschrift

[2] Alexia Van Cleven et al., 2017. Antimicrobial prescribing behaviour in dogs and cats by Belgian veterinarians. Veterinary Record doi: 10.1136/vr.104316