Bétail

En Belgique, le CERVA réalise annuellement, pour le compte de l’AFSCA, des tests de susceptibilité aux antibiotiques sur des bactéries provenant d’animaux producteurs de denrées alimentaires sains.  Hanon et co-auteurs (Prev Vet Med, 2015) ont remarqué, pour différents antibiotiques testés, une baisse de la survenance des antibiorésistances chez Escherichia coli entre 2011 et 2014, isolée chez des veaux et des porcs de boucherie et des poulets de chair cliniquement sains.

Les mammites, ce fléau d’origine multifactorielle et pouvant être causées par de nombreuses bactéries différentes, restent le problème majeur en élevage laitier. Ce qui en fait la première cause d’utilisation des antibiotiques et de pertes économiques pour ce type d’élevage. En Wallonie, la base de données mammites de l’OSaM* révèle que le taux de mammite annuel estimé est en moyenne de 55% ( une vache a 55 % de risque de faire une mammite au cours d’une même année ).

EFSA (European Food Safety Agency) a fait une vidéo sur le risque imposé par des bactéries multirésistentes et le lien avec la sécurité alimentaire.

Après les guides pour les porcs et la volaille, les guides pour les bovins sont maintenant disponibles sur notre site. Nous avons désormais complété tous les guides pour toutes les espèces. Le vadé-mécum sera envoyé sur demande par e-mail à info@amcra.be

Les recommandations d’autorégulation mettent en avant un certain nombre de mesures concrètes d'autorégulation dans le secteur des bovins laitiers en vue de parvenir à une réduction de l'utilisation des agents antimicrobiens. Ces mesures ont été soumises à et discutées par toutes les parties impliquées dans les différents secteurs.

Les recommandations d’autorégulation mettent en avant un certain nombre de mesures concrètes d'autorégulation dans le secteur des veaux de boucherie en vue de parvenir à une réduction de l'utilisation des agents antimicrobiens. Ces mesures ont été soumises à et discutées par toutes les parties impliquées dans les différents secteurs.

Les recommandations d’autorégulation mettent en avant un certain nombre de mesures concrètes d'autorégulation dans le secteur des bovins viandeux en vue de parvenir à une réduction de l'utilisation des agents antimicrobiens. Ces mesures ont été soumises à et discutées par toutes les parties impliquées dans les différents secteurs.

Pour pouvoir mener à bien la mission d’AMCRA, les objectifs stratégiques suivants ont été définis pour la première année de travail, 2012 ; AMCRA a établi un calendrier pour atteindre ces objectifs :

1. La rédaction d’un guide des antibiotiques en vue d’un usage raisonnable des antibiotiques chez les porcs, les volailles, le bétail viandeux et le bétail laitier.